vendredi 9 septembre 2011

Retour à la source

Blog d'expatrié, puis récits de voyages et anecdotes quotidiennes, je me devais de retourner à la source même de mes petites notules: Prague. Ce voyage se déroulait presque deux ans jour pour jour après mon arrivée. Même temps radieux à l'arrivée à l'aéroport ; je me suis revu deux ans auparavant avec ma grosse valise, mes premiers billets tchèques, mon premier trajet en bus...

Ce séjour a essentiellement consisté pour moi à revenir sur les traces d'une vie paisible et privilégiée. J'ai retrouvé des endroits que j'affectionnais beaucoup, j'en ai découvert d'autres (encore !) et j'ai retrouvé les codes des plaisirs simples.


J'appréhendais ce séjour: peur d'être déçu, d'avoir idéalisé la ville. Au contraire, j'ai tout trouvé plus beau que dans mes souvenirs. Pas mal de changements en deux ans: nouveaux tramways, arrêts modernisés (électroniques avec temps d'attente), des bâtiments refaits avec des peintures flamboyantes, des travaux totalement achevés, d'autres en cours...

J'ai retrouvé mes SDF squatteurs de trams, mes hommes en bleu de travail et à l'odeur corporelle prégnante, l'amabilité très discrète des tchèques, le goulasch, le fromage pané, les cafés viennois, la Pilsner. Beaucoup plus de dégradations urbaines aussi (les tags !), de restaurants branchouilles, de prix en hausse...

Et les touristes ! Massés sur le pont Charles, la place de la vieille ville ou la place Venceslas, serrés en groupe qui marche au pas de course, avec caméra greffée dans la main. A l'aéroport, on en entend certains se féliciter de ramener comme souvenir... de la vodka au cannabis !

2 commentaires:

S. a dit…

Joli billet, on s'y croirait.

Audrey a dit…

Oui, effectivement, c'est comme si on y était! ;-)