lundi 4 avril 2011

Un air de vacances

Le ciel bas matinal ne s'est pas encore dissipé: il fait presque froid et dénudés, nous avons la chair de poule. Ce n'est pas le Saint-Tropez des grands jours: que des habitués, quelques touristes en goguette, les gens du "village". C'est un aimable port où la concentration des boutiques de luxe s'accorde à merveille avec les yachts, plus maisons flottantes que bateaux.

La citadelle qui surplombe l'ensemble, offre, dès qu'on la contourne, une vue en plongée sur le cimetière du village où j'achèterais bien volontiers une concession pour l'après. Un très beau cimetière entre la mer et la colline, en plein soleil, avec l'air du sud.



Après quelques déambulations dans les ruelles du vieux village, c'est avec un plaisir non dissimulé que nous avons mangé sur les rochers du port et c'est sans scrupules que nous avons rougi tous ensemble sous le soleil.

Ensuite, il était temps de manger une glace ; certains seraient presque prêts à me les offrir pour m'entendre raconter à nouveau le récit des échecs glacés de mon enfance où les boules choco-vanille finissaient irrémédiablement par s'écraser sur le sol sous les yeux exaspérés de mes parents. Aujourd'hui, je me répands en cris stridents "ça coule !" et je lutte contre le temps.

Devant le snobisme beauf de l'endroit, nous nous sommes ensuite dirigés vers un village attenant (Gassin). Une jolie bourgade en hauteur où une enfilade de cafés permet de se rafraichir sous les tonnelles et de parfaire sa cuisson rougissante. Assoupis, nous en venions presque à fermer les yeux de contentement et à savourer ce temps fugace où l'on ne fait rien: nos os sortaient enfin de l'hiver.




Le dimanche, c'était carnaval à Aix ; ambiance familiale et détendue, avec confettis et chars à l'effigie de films de Tim Burton. Par la suite, nos déambulations nous ont menés au petit Trianon aixois et, pas encore lassés du soleil, nous nous sommes étendus sur les murets en vieille pierre pour prendre un sunbath, comme disent les english.

La journée et ce doux weekend se sont achevés tard dans la nuit dans une soirée où le côté carnavalesque nous a forcé à nous muer en Maharadjah pour moi, Prince de Habsbourg pour l'un, Morticia & Gomez Adams pour d'autres, etc. Impossible de jouer encore les prolongations aujourd'hui, les choses sérieuses recommencent...

7 commentaires:

Dima a dit…

C'est encore la meilleure saison pour passer du temps là-bas...

Kynseker a dit…

Ce commentaire me ferait croire que vous y avez vos habitudes ?!

Bashô a dit…

Kynseker> Donc pas d'escapade romaine ce mois-ci? Je rappelle que le Palais Farnèse est ouvert au public jusqu'au 27 avril.

Kynseker a dit…

Rome, on parle souvent d'y aller mais c'est toujours difficile à organiser. Je tente de mettre sur pieds un long séjour en août avec des amis mais ça aussi c'est compliqué.

Quant au Palais Farnèse, on m'a dit grand bien de l'exposition mais je n'aurais pas le loisir d'y aller :-(

Bashô a dit…

En quoi est-ce difficile à organiser. J'y vais toujours un peu à la dernière minute. Par exemple, je me tâte pour passer les Rameaux là-bas. :-)

Cela dit, je te déconseille août (chaleur, touristes, prix estivaux...). Les mois les plus agréables sont mai et octobre.

Kynseker a dit…

Je ne voyage pas seul (quoique ça pourrait devenir le cas vu les circonstances actuelles) et d'autres que moi ont des budgets plus serrés et d'autres impératifs.

Par contre si tu as bien suivi, je suis déjà allé 5 fois à Rome (dont une fois, la plus longue, en août à laquelle j'ai parfaitement survécu). Personnellement, c'est avril que je préfère. Mais Rome, à n'importe quelle saison, en dépit de la chaleur ou de la pluie, est agréable et peuplée de touristes.

La boulangerie du coin avait déjà fermé :( a dit…

La seule chose que j'ai retenue, c'est l'histoire de la glace. "ça couuuuule". Petits souvenirs d'une journée de Printemps, entre ma rue nauséabonde et le beau cours Mirabeau, où j'ai eu la chance d'avoir eu la visite - si succincte fut-elle - de mon Tchèque préféré.

Je veux revenir et avoir de la glace sur les mains avec toi!