dimanche 13 février 2011

Poids total

Cela fait bien longtemps que je ne me suis pas pesé mais je doute d'avoir réussi à dépasser ma soixantaine de kilos, puisqu'il paraît que les brocolis à l'eau ne font pas grossir et que je ne me nourris à peu près que de choses aussi appétissantes. Enfin bref, là n'est pas la question.

La nouvelle du jour est l'achèvement de ce qui m'occupait depuis de longues semaines et de longs mois: mon mémoire. Le pauvre bougre a bien changé de physionomie depuis le début de l'aventure et attend désormais la validation de sa tendre et chère mamie directrice. Là où on revient à l'idée initiale de ce message, c'est qu'il pèse un âne mort: soit exactement le double de mon poids (en nombre de pages, il va sans dire). Sans forcer mon talent (je goûte beaucoup l'auto-satisfaction de cette formule), j'ai écrit un quart de plus que le minimum demandé.

Pour écrire la dernière dizaine de pages, j'ai incroyablement tardé. Mais j'avais ma conscience pour moi: en papotant sur le Comte de Monte-Cristo, je n'ai pas résisté à visionner une énième fois l'adaptation avec Depardieu qui sacrifie beaucoup de choses du roman mais qui sait en préserver l'ambivalence vengeresse. J'apprécie beaucoup ce téléfilm que j'ai du déjà visionner 5 ou 6 fois intégralement (6h au total tout de même !), ses décors (Malte !) et sa musique, noire et entêtante, lyrique: humaine.

A propos de cinéma, je me suis joins à la masse qui se pressait pour voir "Le discours d'un roi". La salle était pleine, séparé de mes amis, entre un vieil homme et un couple juvénile, je me suis laissé porter par les incantations anglophones. Si on fait abstraction des simplifications chronologiques et des approximations historiques, le film est excellent. Porté par un trio d'acteurs principal stupéfiant de justesse, de drôlerie ou d'angoisse, le scénario fonctionne très bien. Longue montée en puissance des effets, dans un faux suspense maîtrisé et dénouement heureux sans mièvrerie. La musique de Beethoven et de l'excellent Alexandre Desplat parfaisant l'ensemble ; d'ailleurs, la 7ème de Ludwig est au programme de mon concert de ce mardi, avec le Mahler Chamber Orchestra. Je me réjouis et je pressens une salle plus que comble pour ce chef d'œuvre de la littérature symphonique (qui n'arrive tout de même pas à la cheville de l'Héroïque, selon moi).

Pour en revenir aux poids totaux, ma moyenne générale du semestre ne pèse pas bien lourd mais je me suis vu soulagé de ne pas être collé par l'affreux professeur que je revois encore me dit: "et les espaces verts, hein ?! Il en fait quoi le département des espaces verts ?! Il met une bâche dessus ?!". Qu'importe, mes notes en culture générale ont été bonnes et c'est ce qui m'importe le plus: je n'aime pas échouer dans les matières qui me plaisent.

14 commentaires:

Georg-Friedrich a dit…

Des brocolis à l'eau! Je n'en pas crois pas mes yeux! A Prague aussi vous ne mangiez que des brocolis???

Florent a dit…

Moi aussi je veux aller voir Le Discours d'un roi.

Et félicitations pour ton mémoire : )

Kynseker a dit…

@ GF: bienvenue dans ces pages ! Et c'est même à Prague que j'ai commencé à m'y mettre aux brocolis ! Ils respectent beaucoup plus les saisons en ce qui concerne le choix des légumes et du coup, j'ai du m'y mettre.

Pour faire bonne mesure, j'aime beaucoup moins le chou !

@ Florent: vas-y, tu ne seras pas déçu. Ca marche bien sur les midinettes que nous sommes :-D

Bashô a dit…

Kynseker> Pourrais-je avoir une copie de ton mémoire s'il te plaît? Si ça ne te dérange pas bien sûr. :)

Florent> En parlant de mémoire, comment ça a été pour le stage au TA? Il y avait bien un mémoire à faire, non? Et comment se passe les premiers jours à Grenoble?

Florent a dit…

@Bashô : Le stage au TA s'est bien fini ; j'ai rendu mon mémoire dans les temps ^^ Mais je crois que je suis plus attiré par le droit privé (les meurtres, les viols, c'est quand même plus vivant qu'un acte administratif unilatéral).

Sinon Grenoble est une très belle ville, avec un beau campus et un beau cadre de vie. Et j'adore Sciences Po !

Et toi, toujours fasciné par les mathématiques ?

Bashô a dit…

@ Florent : En fait, c'est plus le côté humain que le pur raisonnement juridique qui t'intéresse? :)

Pour les maths, toujours! Je suis docteur depuis quelques semaines et j'ai des articles sur le feu.

Florent a dit…

Félicitations pour ton doctorat ! Tu te destines à l'enseignement ou uniquement à la recherche ?

Bashô a dit…

@ Florent : merci de tes félicitations. :-) J'ai déjà un poste de chercheur et je ne pense pas enseigner à moyen terme, sauf peut-être en master.

Et toi, tu as une idée de ce que tu veux faire?

Florent a dit…

Je veux être magistrat, même si c'est la dernière chose que je dois faire dans ma vie ; c'est viscéral.

Dans deux semaines je monte à Paris ; je vais m'imprégner de toute la majesté de la Cour de cassation pour me motiver à réviser mes cours de droit ^^

Bashô a dit…

Florent> Tiens la Cour de Cassation est ouverte au public? Je l'ignorais. C'est intéressant ça...

Florent a dit…

Je sais pas si elle est effectivement ouverte au public (ce qui devrait être le cas, la justice étant publique), mais je compte sur ma carte Sciences Po pour m'ouvrir plein de portes...

Bashô a dit…

Il semble que tu peux t'inscrire une semaine d'avance à une audience : http://www.courdecassation.fr/jurisprudence_2/assemblee_pleniere_22/audience_assemblee_8597.html

Et il semble qu'on y entre par le Palais de Justice qui est effectivement libre d'accès (j'y suis déjà entré par curiosité). Il y a la Sainte Chapelle juste à côté qui vaut le détour.

Anonyme a dit…

La cour de cassation est ouverte mais a certaines heures et certaines conditions. Par exemple, je réalise un mémoire sur le fonctionnement de la justice et lorsque j'ai voulu publier mon memoire j'ai étais embête, car je n'ai pas pue publier sa totalité!

Florent a dit…

Merci Bashô et Anonyme pour ces commentaires ; effectivement, on ne peut assister qu'aux audiences de l'assemblée plénière et des chambres mixtes après réservation, audiences qui n'auront pas lieu quand je serai sur Paris...

J'irai au palais de justice voir la Sainte chapelle en guise de consolation : ) Je t'en dirai ce que j'en pense !