lundi 22 novembre 2010

La Mala Educación

Étant petit, j'étais plutôt dégourdi. Mais parfois maladroit... Aussi, avais-je pour spécialité de renverser les pots à eau ou, plus modestement, les verres. C'est ainsi qu'un jour où j'invitais un ami collégien à la maison, lors du repas, je renversai mon verre et inondai, comme il se doit, la table.

Je me levai tranquillement, sous le regard résigné de ma mère, et j'attrapai une éponge pour effacer les traces de ma gaucherie (ça me fait penser qu'il faudra que j'écrive un billet sur le fait d'être gaucher dans un monde de droitiers).

Quand j'eus fini d'éponger, je me rassis. C'est à ce moment que mon ami collégien, dans toute sa surprise et sa spontanéité, me demanda, sous le regard maternel cette fois-ci interloqué: "mais ta mère ne te frappe pas ?"

Il semblait qu'entre nos deux familles, la façon de concevoir l'éducation des enfants différait quelque peu ! J'eus l'occasion à plusieurs reprises de le constater par moi-même en étant invité chez lui et j'en concevais une certaine reconnaissance envers mes parents. Quand j'appris, il y a quelques mois, que s'étant révélé membre de la confrérie des amitiés particulières, ses parents l'avaient mis à la porte, je n'ai pas été surpris mais j'en ai conçu du dépit. Quelle bêtise ! Quant à moi, quand je fis cette même révélation à mes parents, ils ne m'ont toujours pas frappé. Bienheureux que je suis !

6 commentaires:

Bashô a dit…

"je n'ai pas été surpris mais j'en ai conçu du dépit"

Pourquoi du dépit?

Florent a dit…

J'avais même pas remarqué que tu étais gaucher...

(Tu me frapper si tu veux.)

Ek91 a dit…

La preuve que l'éducation que nous recevons ne conditionne pas nos orientations futures.

Syl.G.C a dit…

Et 1 de plus : je suis gaucher aussi.

Kynseker a dit…

@ Bashô: du dépit parce que mes prévisions se sont vérifiées et qu'il n'y avait décidément rien à sauver chez ses parents.

@ Florent: pour ta peine, je vais encore me faire désirer quelques mois à M.

@ Ek91: bienvenue dans ces modestes pages ! Je ne voulais pas sous-entendre qu'une éducation apaisée était de nature à favoriser l'homosexualité... Mais faire un drame de tout n'est pas non plus une solution.

@ Syl: je l'aurais parié. Et vous savez quoi ? 90% des gays/lesbiennes que je connais sont gauchers/gauchères. Je crois avoir lu qu'être gaucher induit 30% de "chances" supplémentaires d'être inverti par ailleurs !

Silvano/G.C a dit…

Les ambidextres sont-ils pour autant pré-supposés "bi" ?