mercredi 25 août 2010

Ne pas bouleverser l'ordre établi

En partance pour Malte, dernière évasion avant la rentrée. Méritée sans doute ; pour me vendre, je dirais que j'ai joué au petit-fils parfait en allant gentiment rendre visite à une grand-mère délaissée momentanément, maintenant que je peux me déplacer en voiture. Pendant qu'elle cuvait son rouge après le repas (elle aime bien lever le coude), j'ai tout bien fait comme il faut: arroser les innombrables plantes, décrasser la cuisine et nourrir les poissons dans leur bassin. Je l'ai évidemment laissée gagner au rami et j'ai écouté les mêmes éternelles histoires. Et avec un aplomb déconcertant, je lui ai assuré que nous partions à quatre à Malte, oui oui deux garçons deux filles... L'ordre du monde n'a pas été dérangé.

Le lendemain, aux premières heures du matin, un voisin m'apportait une tortue égarée trouvée dans un terrain vague. Vous en avez déjà une, je suis sûr que vous vous en occuperez très bien. Ô joie ! Le temps de la faire manger, la nouvelle venue allait se cacher quelque part dans le jardin. Aujourd'hui, Mauricette (la nouvelle tortue) et Eugène (notre tortue) [NDLR: oui, je donne des noms désuets aux animaux et j'aime ça !] font connaissance. C'est mignon tout plein, ils se reniflent et se frottent doucement. Ah, en fait, plus que ça... Oups ! C'est que ça dérape: Mauricette se dresse sur ses pattes arrières et tente de s'accoupler avec Eugène. Mince, Mauricette s'appelle en fait Maurice et tente de sodomiser Eugène ! Une tortue gay, c'est bien ma veine !

Ledit Eugène a laissé faire quelque minutes; avec son traditionnel air neutre, il se demandait ce qui le chahuter par derrière. Puis, d'un grand coup de carapace il a calmé les ardeurs de Hugo (nouvellement baptisé suite à ce petit incident). N'empêche, je ne me remets pas de l'air de suspicion de ma génitrice en ma direction lors de l'événement. Comme si j'y étais pour quelque chose !

2 commentaires:

Tambour Major a dit…

Rentre vite de vacances pour nous raconter l'idylle improbable d'Eugène et Maur... heu, pardon... Hugo !

Syl./G.C a dit…

Bientôt donc votre carnet de voyage à Malte, destination "branchée" (le pape, Sarkoleon...).
Je compte sur vous pour me donner envie d'y aller faire un tour.
Je pars, moi, pour la Grèce tout en publiant de manière anticipée.
A bientôt.