mardi 15 juin 2010

Sissi & moi (Wien#2): Le grand frisson


Ce jour-là, après une courte errance dans le quartier de l'université, nous avons rejoins le centre, guidés par la flèche de l'hôtel de ville (si mes souvenirs sont bons). S'ensuivit une visite in extenso du musée des beaux-arts (pensez qu'un tiers de la collection des Bruegel y est conservée !) avant que nous ne replongions corps et âme dans l'univers de la princesse bienaimée en fouinant dans ses appartements du Hofburg.


Au préalable, nous avions pris soin de faire le tour des jardins et de photographier l'opéra, histoire de compléter ma collection de lieux fantasmagoriques. Les appartements de Sissi du Hofburg sont plus dépouillés et quelconques que ceux de Schönbrunn et des informations se recoupent. Néanmoins, il y a de quoi faire et la visite est plaisante. Sans compter qu'à l'heure tardive de notre passage, les attroupements de coréens en vadrouille n'étaient plus légion.

Il n'en reste pas moins que cette même heure tardive était la cause de bien des maux chez ma petite personne, les plus terribles qui soient: la faim. Comme ils peuvent altérer durablement mon humeur, nous avons mis le cap sur une pâtisserie. Manger une Sachertorte, voilà la seule chose qui importait désormais !

Il se trouve qu'il n'y en avait point. Je fus grandement frustré même si je me rabattis avec grand entrain sur une Esterhazytorte et d'autres sucreries... En guise de compensation, mon fidèle sherpa consentit à faire un bref détour pour passer une nouvelle fois devant le Musikverein:


Plus tard dans la soirée, nous nous aventurâmes dans le parc du Prater et nous parcourûmes avec bonheur les allées bordées de marronniers en fleurs. Je n'eus même pas à faire de caprice (ou si peu) pour qu'on m'offre un tour de manège. Voilà comment nous nous envolâmes dans le ciel et comment nous crûmes mourir:


6 commentaires:

Jérémie J. & Florian B. a dit…

Vienne, cité impériale;
Munich, village bavarois;
mais, d'où venait Sissi ?

Syl./GC a dit…

Je l'ai échappé belle : certains de mes amis m'appellent... Sissou !

Kynseker a dit…

@ Jérémie: si je ne sais pas d'où vient Sissi, je sais encore où elle a fini, ce qui contribua davantage au mythe !

@ Sylvain: c'est un joli diminutif :D ; j'ai la chance d'avoir un prénom qui ne se prête pas à cet exercice et qui m'épargne donc quelques turpitudes !

Audrey a dit…

Tu as raison mon Rhorho

Cyrielle a dit…

moi par contre on m'appelle Sissi ou Cycy ca dépend....

Kynseker a dit…

J'ai jeté l'anathème depuis des lustres sur le "Roro", chère Audrey !

Que je ne vous y reprenne pas darling, tututut !

@ Cyrielle, je penche pour le "Cycy", ça reprend le "C" de Cendrillon, c'est plus à ton image que le "Sissi" de cette brune impératrice !