vendredi 2 avril 2010

Venezia (3): profiter du soleil

Pendant que l'un se confondait en prières à la messe des rameaux, l'autre (moi) perdait son regard dans les toiles de la Fondation Guggenheim. Très charmant endroit avec ce petit parc rafraichissant et cette terrasse qui donne sur le Canal Grande, offrant un beau point de vue:


Réunis, nous avons enchainé avec la visite de l'Académie, hélas un peu tourmentée par les travaux. De belles choses comme le Repas chez Lévi de Véronèse ou les Canaletto, peintre que j'affectionne beaucoup (si vous avez une recommandation bibliographique, je suis preneur). Par contre, nous avons communément assez peu goûté les Carpaccio et les Bellini.

Malgré les premiers grognements de mon Sancho qui préférait le soleil plutôt que les merveilles des palais vénitiens, nous sommes allés fureter à l'intérieur de la Ca' Rezzonico. Une belle merveille qui regorge d'ambiances différentes sans tomber dans la surcharge d'effets.

Puis nous avons rejoint la corniche en prenant des chemins d'écoliers dans le Dorsoduro et nous sommes remontés jusqu'à Santa Maria.


Nous avons ensuite rejoint et dépassé la place Saint Marc, visité quelques belles églises (San Zaccaria) et nous nous sommes gentiment promenés dans le Castello, autour de l'Arsenal et de la Via Garibaldi. Un quartier avec une ambiance toute à lui, calme et populaire...



Un délicieux repas plus tard dans une trattoria rustique qui proposait une seiche dans son encre mémorable (et qui arrondi, beau geste, la note à l'inférieur), nous rentrions en humant le bon air du soir sur les bords du grand canal:


3 commentaires:

Syl./G.C a dit…

Beaux reportages.

Audrey a dit…

C'est toujours un plaisir de lire votre blog, mon très cher!

Et merci pour votre carte postale vénitienne que j'ai trouvé avec joie dans ma boîte aux lettres aujourd'hui!

Kynseker a dit…

La Poste vénitienne est donc autrement plus efficace que la Poste romaine !

Tout le plaisir est pour moi :-)