mardi 20 avril 2010

Ca se dégage à l'horizon


Sur tous les plans... Le nuage n'aura pas eu raison de la détermination de mes parents à venir me voir à Prague. Je les trouve bien courageux d'avoir pris leur voiture et d'avoir parcouru les 1500 kilomètres pour venir. (Re)visiter la ville avec eux m'aère l'esprit et j'ai enfin découvert tout le quartier juif que je n'avais pas encore arpenté jusqu'alors, faute des prix prohibitifs en régissant l'entrée.


La porte fracturée de notre appartement a été changée. Tellement surchargée de serrures et de verrous désormais qu'on se croirait en prison. Mais le sentiment de sécurité est revenu, c'est l'essentiel.

Andrea est plus exaspérante que jamais et même le propriétaire songe à s'en débarrasser... D'ailleurs, la remplaçante de Carlo est une française. De quoi enfin avoir quelques conversations intéressantes.

Je vous prie d'excuser mon manque flagrant de blogage et de ne vous faire part que de ces nouvelles plates mais je vous promets de vous faire découvrir quelques coins de Prague en photos dans quelques jours. Puisque j'ai enfin en magasin des photos prises avec un beau soleil !

11 commentaires:

Tambour Major a dit…

Et c'est pour les remercier de venir de voir de si loin que tu leur fais visiter un cimetière en ruines à tes parents ? :D

Kynseker a dit…

:-D

Ah non, je crois plutôt que c'est ce qui a motivé ma mère à venir !

Depuis qu'elle m'en parlait de ce cimetière juif...

Era a dit…

Très sympa le quartier juif, jolis souvenirs, mais je n'avais malheureusement pas pu voir ce cimetière qui était fermé au public le jour où nous voulions le visiter, pour cause de cérémonie...

Je me souviens de l'avoir observé par une des fenêtres du musée des arts décoratifs qui donne juste dessus...:)

Kynseker a dit…

Pour mieux le voir, il y a une porte du cimetière qui comporte une petite fenêtre qui permet d'observer en toute tranquillité depuis la rue.

Qu'as-tu pensé du musée des arts déco ?

Syl./G.C a dit…

Avez-vous vu le "musée de la musique (ou des instruments ?)" avec quelques jolies pièces et, bien sûr, des pianos "Petrof" rigolos ?

Kynseker a dit…

Oui, j'y étais allé un samedi après-midi pluvieux. C'était, par hasard, gratuit.

Amusant de déambuler dans ces grandes pièces et d'ouvrir soi-même les portes. Instruments bien mis en valeur et collection relativement intéressante.

Je n'ai pas du attarder mon regard sur les pianos, mon intérêt me portant davantage vers les instruments à vent...

J'en avais parlé ici: http://ahoj-praha.blogspot.com/2009/10/les-musees-pragois-1.html

Maintenant que j'arrive à la fin de mon périple pragois, je crois qu'il est bon que je décrive dans le détail les musées (voir la rubrique culture où j'en ai déjà décrit un certain nombre), les monuments, les jardins et les places qui valent le détour.

Syl./G.C a dit…

Si vous en avez l'occasion, un jour, visitez celui de Bologne.
Celui de la Cité de la Musique, à Paris, évolue sans cesse et devient du plus haut intérêt.

Kynseker a dit…

Celui de Bruxelles surtout mérite le coup d'oeil.

A Rome, drôle d'ambiance, un peu fin de règne, musée perdu dans une ruelle désaffectée pas trop loin de Saint-Jean-de-Latran... Pas de belles présentations mais c'est très plaisant.

Syl./G.C a dit…

Ah, j'irai voir ça en septembre.
Merci.

Era a dit…

Le musée des arts déco m'avait semblé un peu décousu, des choses intréressantes (la pièce avec des objets design très sympa, avec des objets de la fin du XIXème qui sont en fait déjà très design). Je me souviens aussi de la pièce des montres dans laquelle j'étais resté un bon bout de temps :)

Concernant le musée de la musique, c'est vraiment une belle collection, je me souviens d'un piano étrange avec un clavier normal, un deuxième clavier un quart de ton, et un troisième clavier encore normal de sons, mais avec les touches moitié plus courtes... :) Plein de belles violes aussi il me semble.

Kynseker a dit…

Oui, un musée assez décousu mais le bâtiment en lui-même est déjà un argument de visite. Et il n'y a pas foule... J'avais aussi beaucoup aimé les horloges avec le treuil pour les faire défiler !

Décidément, pour le musée de la musique, j'ai du passer trop vite sur les pianos et rester trop longtemps devant les flûtes !