mardi 2 février 2010

Service Public

Je me surprends parfois à consulter les nouvelles locales. Je consulte le Prague Post, journal de la capitale en anglais. Et les sujets traités mettent en lumière des exigences hautement élevées des pragois en matière de service public.

On y apprend ainsi que plus de 70% des habitants de la capitale sont mécontents de l'organisation des opérations de déneigement. Quand on voit combien les agents de voirie sont efficaces, les trottoirs presque parfaitement déneigés, les routes totalement utilisables, les transports publics sans aucune perturbation grâce aux actions efficaces de déneigement des rails, pour un français un tel mécontentement est plus que surprenant ! Il y a eu quelques chutes de glace qui ont fait 4 ou 5 blessés. Ce qui semble absolument intolérable aux pragois.

Ceux-ci trouvent que le service public se détériore et qu'il est moins enclin à servir parfaitement le public. J'ai l'impression qu'il s'est passé la même chose en France il y a quelques années...

La DPP, la régie des transports pragois, est un service extraordinaire. A n'importe quelle heure de la journée et de la nuit, le métro arrivera à la station à l'horaire indiqué. Pas à la minute près, à la seconde. Sauf perturbation externe ou panne, le tramway connait la même ponctualité. Tout comme les bus. Je me demande souvent comment ils font pour faire coïncider le passage d'un véhicule avec un horaire prédéfini aussi exactement.

Il existe un service de nuit très étendu et très efficace, la totalité de la ville et des banlieues est couverte par un mélange de bus et de tramways qui passent toutes les 30 min aux différents arrêts. Montpellier n'a aucun service de nuit. J'entends souvent les parisiens se plaindre de l'inexistence d'un vrai service de nuit.

Quant aux prix, un peu plus de 10€ d'abonnement par mois pour avoir accès à l'intégralité du réseau (bus, tramway, métro, navette fluviale, funiculaire dans toutes les zones), c'est inouï. Le pass Navigo est à 120€ par mois pour toutes les zones !

Mais une telle qualité de service coûte cher. Trop. La DPP essuie des pertes continues. Et va donc réduire un peu la voilure. Un métro qui finit plus tôt et commence plus tard. Des tramways aux fréquences réduites. Ça commence comme ça et puis...

Aucun commentaire: