mercredi 13 janvier 2010

Revenu d'héliopolis

Je suis assez fier de moi (déjà qu'en temps normal...). Sans me ruiner, j'ai fait deux beaux voyages d'hiver avec des gens qui comptent énormément pour moi. Quinze jours mémorables. La magie de Rome et la folie du Caire.

J'aurais du mal à exprimer tout ce que cela représente pour moi. Je me souviens pourtant, il y a 4 ou 5 ans, que je m'imaginais incapable de voyager. Incapable d'organiser cela et surtout incapable d'avoir des amis pour motiver ces départs.

En reprenant le tramway pragois, j'affichais une mine réjouie et un sourire candide. Puis en tirant ma valise dans la neige sale, je me suis dit que vraiment, j'adore ma vie et que je ne l'échangerais pour rien au monde.

Je mesure la chance que j'ai de connaître les joies des voyages et de la vie à l'étranger. Je trouve que je m'en sors pas mal pour un petit garçon ! Sans regret, je laisse leurs nuits vaines aux fêtards, la beauté parfaite aux décérébrés, la normalité sexuelle aux conventionnels.

Une fois mon examen de Droit International Public terminé, je compte bien jouer les superficielles en faisant un brin de shopping et faire l'enfant folle en batifolant dans la neige. Avant que la nostalgie de ces derniers jours ne me gagne. Musicalement, c'est trop tard:



Aucun commentaire: