samedi 16 janvier 2010

La grande mue

Hum... J'ai presque honte de faire un article sur ces considérations futiles et empreintes de vantardise mal dissimulée. Mais c'est un article salvateur pour moi.

Comme je l'ai dit, j'ai fait le choix d'une année culturelle. Les cours dispensés à l'université étant d'une insondable débilité, j'ai entrepris de profiter de tout le temps libre qui m'est généreusement octroyé pour me cultiver et voyager. J'ai devant moi, sur l'étagère, d'énormes romans qui attendent que je les feuillette. J'ai à côté de moi une liste de destinations touristiques.

Je me montre économe sur les vêtements (grand poste de dépense en temps normal), sur la nourriture (je pourrais me faire plaisir vu le prix relativement faible des denrées) et sur les sorties (boites et bars sont proscrits ; je me permets par contre une abyssale dépense concernant les concerts). Pour voyager. Je crois dans ma petite tête que les considérations environnementales et le coût du pétrole amèneront dans quelques années de forts changements dans le trafic aérien et j'ai tendance à croire qu'on vit un certain âge d'or de l'aviation. Quand on s'y prend bien et très à l'avance, on peut faire un aller-retour d'un point à un autre en Europe à moins de 100€. Les horaires sont pénibles et les aéroports éloignés du centre mais je suis jeune et j'ai du temps. Alors j'en profite.

Cette laborieuse justification vise à me dédouaner de tous les voyages que je planifie pour cette charmante année 2010. Tout commence par l'immense tentation de retourner dès le 26 de ce mois à Rome. Je suis en vacances du 20 janvier au 22 février. Et je m'ennuie presque déjà à Prague.

Un grand weekend à Bruxelles est définitivement prévu début février. Berlin est planifié pour mars (la coût exorbitant des auberges de jeunesse à Copenhague et le peu d'enthousiasme des voyageurs pour cette ville ont eu raison d'un projet concernant cette ville), Bratislava-Vienne pour mai.

Un simple weekend à Milan et à Munich seront à prévoir. Et j'aurais largement dépassé mes objectifs de voyages initiaux. C'est une chance énorme et une opportunité unique. Rome-Bruxelles-Berlin-Munich-Milan-Bratislava-Vienne. Ma liste de villes à visiter aura subi, à la fin de l'année, une petite amputation. Ce sera une joie immense.

Tant de découvertes en une année alors qu'il me faudra probablement des années pour visiter Madrid, Venise, Moscou, Saint-Pétersbourg, Riga, Florence, Istanbul, Budapest, Jérusalem, villes qui sont des priorités absolues.

Peut-être qu'un jour je m'intéresserai à l'Asie ou à l'Amérique... Pour l'instant, je me jure aussi de visiter toutes ces villes avant Londres.

1 commentaire:

Ô. d'Evian a dit…

Vivent les voyages. :)
Profite-s-en bien, surtout si tu as du temps. En ce qui me concerne, je n'ai pas encore eu le temps de voir le quart de ce que je souhaite.

Très chouette, ton blogue. Je l'ai lu en entier depuis le tout début. Il va falloir que je retourne commenter tout ça. :)

Bons voyages.