mercredi 2 décembre 2009

Chronique d'une (mauvaise) journée ordinaire

Affronter les transports en commun pour assister à un cours d'un intérêt insondable. Ledit cours se faisant sur diaporama, ouvrir sa boîte à lunettes et se rendre compte qu'un verre s'est fait la malle dans la nuit. Passée cette heure d'une platitude abyssale, tenter de rentrer chez soi. Un peu de marche ne faisant pas de mal, comprendre que sa ligne 22 est obstruée par un tramway en panne. Et peut-être faire cramer dans une poêle son poisson pané comme ses tartines ce matin dans le grille-pain.

Aucun commentaire: