mercredi 4 novembre 2009

Eteignez les lumières !

J'ai bien cru que le cours soporifique du mercredi, j'ai nommé "Popular Use of Television", allait encore faire parler de lui... La première heure du cours s'est déroulée sans anicroche: ennuyeuse à mourir. La professeur, habillée telle une femme de ménage, comme à son habitude, est un disque rayée qui bégaye en anglais. Puis, elle nous a montré un "prime-time" d'une série tchèque des années 80. Un extrait en particulier: celui où pour la première fois une télé faisait voter "en direct" ses téléspectateurs pour influencer le cours de l'histoire de la série.

La question était la suivante: "le cuisinier Donovan doit-il modifier sa sauce comme le lui demande son chef ou n'en faire qu'à sa tête et suivre son idée innovante ?" (oui, vous remarquez le sujet hautement philosophique de la série, qui parle de cuisine). Et il fallait voter. Tous les ingrédients étaient réunis pour nous sortir de notre torpeur: studio des années 80, habits soviétiques des années 80, petit bonhomme moustachu des eighties... Mais à cette époque où il n'existait ni Internet ni les SMS, comment ont-ils bien pu voter nos chers tchèques férus de cuisine ?

En faisant marcher la super machine tchèque industrielle: la production d'électricité. Pour voter, il faut éteindre sa lumière. Ainsi, le studio de télé est relié, "en direct", à la centrale électrique régulatrice de l'époque où est installé un grand compteur avec la demande, seconde par seconde, d'électricité. Le présentateur dit à ceux qui veulent que le cuisinier change sa sauce, conformément aux ordres de son chef, d'éteindre leur lumières pendant 10 secondes. On voit sur le compteur le chiffre relatant la demande diminuer. Ensuite, les votants rallument leurs lumières. Puis, c'est au tour de ceux qui veulent que le cuisinier conserve sa nouvelle recette de voter. Le chiffre diminue aussi. Puis le responsable de la centrale électrique est tout fier d'annoncer que lors du second vote le chiffre est descendu plus bas que lors du premier. Le second groupe de votants l'emporte donc: le cuisinier n'obéit pas au chef, il garde sa recette innovante !

Outre le fait qu'on sentait très bien que le studio n'était pas du tout relié en direct avec la centrale, l'ambiance très sérieuse et officielle de ce vote était à mourir de rire. Le pompon du ridicule revient toutefois à l'illustration, toujours "en direct", des lumières qui s'éteignent en filmant une banlieue de Prague ! Très, très drôle de visionner ça en 2009. Pourtant cette série était regardée à l'époque par 87% des personnes qui possédaient une télé...

Aucun commentaire: