mardi 27 octobre 2009

Un parmi les autres

Le visage ruisselant, les joues rouges, le corps gras. Les cheveux courts, la démarche bonhomme, des mains d'ours. La parole sèche, l'œil circonspect, l'oreille distante.

Mais quel homme ! Un tchèque, pas comme les autres. Un opticien.

Oui, il est arrivé un malheur à mes lunettes. Il est une race de binoclards qui maltraite plus que les autres ses lunettes: celle qui en a besoin mais pas vraiment tout le temps. De sorte, qu'elle les met sur le bout de son nez, les enlève, les remet... Mais que fait-elle de cet excroissance visuelle quand elle ne l'utilise pas ? Et bien, elle les pose où elle peut. Comprendre: le plus près possible sans avoir besoin de lever ses fesses. Si bien que, douillettement lové dans son lit pour lire la prose stendhalienne, l'intriguant pose ses lunettes sur un bord de couette. Va ensuite mettre de l'eau à frémir (jamais bouillir) pour se concocter un thé. Reviens. Allume son ordinateur. Si loin, si flou. Cherche ses lunettes. Les retrouve. Écrabouillées. Les redresse tant bien que mal. Mais une branche reste récalcitrante et un verre menace de se faire la malle.

L'intriguant, devenu un sac à sottises, se met donc en quête d'un opticien pour lui montrer le fruit de sa fainéantise. Et on tombe sur notre homme. Le gros bourru. A peine a-t-il les lunettes dans sa patte d'ours depuis quelques secondes qu'il comprend le problème et file dans son arrière boutique après avoir lancé à la cantonade "moment". Il revient, après avoir fait couiner divers instruments, et tend la paire de branchages réparée. Et refuse d'un "niet" sec tout paiement.

Ça, c'est du tchèque ! Un tchèque, un vrai tchèque pourtant, comme j'aimerais en croiser plus souvent. Il m'a redonné foi dans ce pays.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Cet article est tout bonnement magnifiques. Magnifique de lyrisme, magnifique d'humour pinçant, magnifique!