mercredi 28 octobre 2009

Musique à Prague

Même les inconditionnels de métal ou de reggae, par curiosité, vont au moins une fois dans l'année voir un spectacle à l'opéra ou au théâtre, à Prague. La plupart du temps, le choix s'arrête sur un ballet. Ils sont de qualité et très peu onéreux (à 100czk, on a encore une place potable contrairement à l'opéra où il faut compter 300czk-12€ minimun). Les plus réfractaires peuvent au moins reconnaitre que les salles où se tiennent ces grandes messes musicales collectives sont splendides et somptueuses:

1) Le Théâtre National:
Essentiellement des opéras en tchèque ou en russe, des pièces de théâtre étrangères jouées en tchèque et des ballets...


A ne pas rater, parait-il, ces jours-ci: Casse-Noisette:



2) L'Opéra d'Etat:
Essentiellement des opéras en italien et des ballets (concurrence historique avec la compagnie du Théâtre National !).



3) Le Théâtre des Etats:
Surtout des opéras allemands (Mozart et encore Mozart...) et français. Des ballets aussi, évidemment.



4) Le Rudolfinum:
Salle de concerts classiques. Programmation prestigieuse d'artistes tchèques reconnus internationalement (Kozena) ou étrangers (J-G Queyras, Julia Fischer, Albrecht Mayer etc...). Concerts onéreux, du niveau d'une salle française de province voire un peu plus.


A ne pas louper dans les jours à venir: Magdalena Kozena:




5) La Maison Municipale:

Il y a de tout et n'importe quoi. Des horribles compilations pour les touristes, des concerts institutionnels et des concerts de qualité avec des artistes plus ou moins locaux. Mais la salle seule oblige à venir écouter au moins une fois quelque chose:


Aucun commentaire: