dimanche 18 octobre 2009

Billet du dimanche (2): Les vieilles et l'automobile

Résurgence du communisme ou simple fait de société, les seniors comme on dit chez nous, n'ont pas de peine à trouver un emploi en République tchèque. Notamment dans des enseignes capitalistes de la grande distribution. Par exemple, sur 15 caisses que compterait un supermarché, 10 sont occupées par des dames ayant largement passé la barre de la soixantaine. Et comme si elles gardaient une certaine répulsion à être intégrées dans un modèle qui n'est pas celui dans lequel elles sont nées, elles ne flattent pas le client. Rarement un bonjour, jamais un au-revoir. La monnaie balancée à la volée. Elles se dépatouillent souvent avec difficulté avec leur caisse électronique et aiment bien se faire supplier pour donner un sac en plastique.
Ce sont aussi des mamies qui sont les gardiennes des musées. Ça m'avait particulièrement frappé le weekend dernier où j'avais visité 3 musées en deux jours. Elles ne parlent pas une broque d'anglais, même dans les musées les plus touristiques, elles ont toujours ce visage crispé d'aigreur envers les étrangers et sont souvent clairement incompétentes pour la tâche de surveillance qui est la leur.

Si les vieilles ne conduisent pas, c'est en effet l'apanage des jeunes gens, on n'a guère de mal à voir des rues encombrées à Prague. Et la marque nationale, Skoda, peut se targuer de rafler 90% des ventes, à mon avis. Parfois, dans un bouchon, vingt voitures sont du même modèle Fabia, seule la couleur change. Et les autres voitures sont aussi des Skoda mais d'un modèle plus gros ou plus petit. C'est amusant. Pour les 10% restants, nous avons affaire à des Volkswagen ou des BMW. Simplement évident.

Aucun commentaire: