jeudi 24 septembre 2009

Prague en dix numéros

Un titre un peu ridicule en référence aux dix arrondissements de Prague qui reviennent en permanence dans les recherches d'appartement. Tous ceux qui restent pour une année complète (20% des Erasmus) et non pour un seul semestre(80%)s'y mettent. Les quartiers du centre sont prohibitifs, ceux en banlieue carrément donnés. La perle rare se situe donc entre les deux, pas cher et pas loin. Mais c'est très difficile de trouver un appartement équipé (obligatoirement avec machine à laver et internet), en bon état et pas trop cher. Où que l'on se renseigne se retrouvent les mêmes annonces. C'est rébarbatif.

Depuis la grosse soirée de mardi soir, la vie est calme (quoique, cette nuit, des anglais hurlaient à tue-tête "fucking Hostivar" sur la musique de We will rock you). Les gens restent à Hostivar tranquillement pour surfer et se ressourcer avant la nouvelle grosse soirée de ce soir. J'ai retrouvé le sourire après quelques moments un peu durs (je suis un grand sentimental en amour et un grand sensible en amitié) en regardant une série espagnole à la con, en écoutant les sketches toujours hilarants de Muriel Robin et en parlant à droite à gauche avec des inconnus pris dans les mêmes tourments.

Aucun commentaire: